Programme


Alberto GINASTERA, Malambo - piano
Darius MILHAUD, Chansons négresses - piano voix
Hector VILLA LOBOS, Choros n°5 - piano
Manuel DE FALLA, Siete canciones populares - piano voix
György LIGETI, Wedding dances - piano 4 mains
Bela BARTOK, Romanian folk dances - piano
Federico MOMPOU, L’eco - piano
Arthur HONEGGER, Mimaamaquim - piano voix
John CAGE, A flower - voix et piano fermé
Alberto GINASTERA, Danzas - piano

Lauréate du 3e Prix au Concours International Reine Elisabeth en 2014 et du Prix Paul Streit récompensant
la meilleure contralto à Genève en 2016 , Sarah Laulan s ’est d’ abord formée à l’art dramatique, puis au chant
auprès de Marianne Pousseur dans le répertoire contemporain, ainsi qu’ à la  Chapelle Reine Elisabeth sous
l’ égide de José Van Dam. Elle continue de se perfectionner auprès de Brigitte Fassbaender. Engagée
pour des rôles tels que Maddalena (Rigoletto à l’ Opéra de Liège, Toulon, Massy), Dryade (Ariadne auf
Naxos au Capitole de Toulouse), Nancy (Martha de Flotow en Autriche), Cléone (Pénélope de Fauré à
l’ Opéra National du Rhin), Hermia (Les Caprices de Marianne d’ Henri Sauguet en tournée en France), La
Mère (L’ Enfant et les Sortilèges au Barhain), La Marchande de Journaux (Les Mamelles de Tirésias à la
Monnaie), l’ Opinion publique (Opéra d’ Avignon), Mrs Quickly (Falstaff), la Périchole, Carmen, etc … elle a
été mise en scène par Michel Fau, Olivier Py, Laurent Fréchuret, Ted Huffman, Georges Lavaudant, Yann
Dacosta, Jacques Nichet… Parmi les projets de musique contemporaine, elle a participé à la création
de L’ Ombre de Venceslao de Martin Matalon mis en scène par Jorge Lavelli, ainsi qu’aux créations d’Alice
au Pays des Merveilles et Poucette du duo Matteo Franceschini / Edouard Signol et à la Philharmonie de Paris. Elle était la Mère dans Euphonia de Michaël Levinas au Festival Berlioz 2019. Après une longue
tournée en Allemagne de Schubert, Silent Song in to the Wild avec la compagnie expérimentale ‘Nico and the
Navigators’.

Dans l’oratorio, elle s’est produite sous la direction de chefs tels que Patrick Fournillier, Stéphane Denève,
Dmitri Jurowski, Jean Deroyer, Giampaolo Bisanti, Olivier Holt, Arvo Volmer, Roland Boër, Paolo Arrivabeni,
Christopher Warren - Green, Patrick Davin, Evan Rogister, David Reiland, Ludovic Morlot, Eivind Aadland,
Samuel Jean, Claude Schnitzler … Du Capitole au Concertgebouw de Brugge, Sarah défend aussi la musique
de chambre et l’art du récital dans des programmes engagés et documentés. Après son premier disque « Les
Blasphèmes » avec le pianiste Maciej Pikulski et le Quatuor Hermès chez le label Fuga Libera en 2017, sont
parus les Zwei Gesänge de Brahms avec Lise Berthaud et Eric Lesage au Label B Records en novembre
2019. Parmi ses engagements pour la saison 2019 - 2020 : Maddalena dans Rigoletto à l’ Opéra de Metz et de
Reims, Misstress Benson dans Lakmé à l’ Opéra de Liège, Mara dans L’ Annonce faite à Marie - création de
Marc Bleuse à Toulouse, la mère dans Le scarabée d’ or de Fujikura à la Philarmonie de Paris, et la Maestra
delle novizie dans Suor Angelica à la Philarmonie de Berlin sous la baguette de Kirill Petrenko.




Sangs

Sarah Laulan, contralto

Elodie Vignon, piano

15 mai 2022 à 11h

Maison de la Poésie
rue Fumal, 28  - Namur


10 euros

1,25 euro Art.27


Gratuit moins de 26 ans

C’est grâce à la collaboration avec le label indépendant belge Cypres qu’Elodie Vignon aura
l’opportunité de réaliser ses débuts discographiques. En 2018, elle sort son premier
disque dédié à Claude Debussy, qui rencontre un grand succès tant auprès du public que
des critiques (4 étoiles Classica, « Debussy Best Performers » dans Pianist Magazine Allemagne…)
Elle poursuit en 2020 avec D’ombres, un album regroupant les trois préludes et la sonate
d’Henri Dutilleux, alliés à « Surgir », une pièce commandée à Claude Ledoux. Pour la sortie,
Vignon est invitée au Flagey Piano Days Festival, alors qu’elle a été sur la scène du
studio 1 de le même prestigieuse salle 15 jours plus tôt. En effet, sa création en collaboration
avec le danseur et chorégraphe Nono Battesti « Entre Temps », avait été sélectionnée
pour le festival Propulse. Remarquée par Classica ou Resmusica, elle sera aussi l’invitée
de Générations France Musique, puis nominée aux Octaves de la musique contemporaine.
Vignon reçoit l’Octave Point Culture pour « D’ombres ».
Expatriée depuis 17 ans en Belgique, après ses années d’études au Conservatoire de
Lyon, Élodie y a étudié au Conservatoire Royal de Bruxelles, dans la classe de Daniel
Blumenthal. En 2010, elle croise la route de Nelson Delle-Vigne Fabbri, un artiste hors
pair d’une générosité rare qui a hérité de ses maîtres Claudio Arrau et Georges Cziffra
une profonde connaissance du répertoire et de l’instrument. Elle devient alors artiste en
résidence de la fondation Bell’arte, fondée par Delle-Vigne Fabbri.
C’est alors qu’elle commence à jouer beaucoup en Europe (Belgique, France, Luxembourg,
Italie, Espagne, Lituanie…) et aux USA, notamment sous la baguette de chefs de
renommée mondiale comme Philippe Entremont.
Récemment invitée de Flagey, du Palais de Beaux-arts de Charleroi, des Festivals de Wallonie,
ou encore des Rencontres Inattendues de Tournai, Elodie cherche avant tout une
cohérence dans sa ligne artistique par ses choix de répertoire et de collaborations.
Elle sortira à l’automne 2022 un album en duo avec la contralto française Sarah Laulan.
Autour de compositeurs revendiquant leurs racines, terriblement d’actualité, le programme
retrace un tour du monde de chefs d’oeuvres bien connus (Chansons populaires
espagnoles de Manuel De Falla) avec certaines pièces à découvrir (Chansons de négresse
de Darius Milhaud, A flower de JohnCage).