Dans nos rêves comme dans ceux des grands compositeurs francophones, tout est possible. On peut être transporté vers le pays des Mille et Une Nuits comme se retrouver dans la Grèce antique au temple d’Adonis. On peut y écouter le chant paisible des bergers mais la chanson la plus charmante est celle des amours. Par ces différentes mélodies françaises, nous vous proposons un cheminement au cœur de ces passions. À travers la musique, une rencontre se fait, mais l’amour naissant n’est pas toujours rempli de joie… On y connaît, à travers les saisons, des peines et des pleurs, même si, entre deux baisers, tout chagrin est oublié. Plus tard, cet amour est béni par l’arrivée d’un enfant. Le bonheur ne dure malheureusement pas, le bien aimé s’en est allé, transformé en sylphe, en esprit mystérieux, en rêve… Ce programme met en lumière des textes de Victor Hugo, Alexandre Dumas, Charles Baudelaire, Paul Verlaine, Albert Samain, Théophile Gautier,… mis en musique par Maurice Ravel, Jules Massenet, Gabriel Fauré, Hector Berlioz, Reynaldo Hahn et bien d’autres…


L’Ensemble Bleu Miroir est composé de trois musiciennes belges : Amélie Debecq (flûtiste et violoncelliste), Caroline de Mahieu (mezzo-soprano) et Manon Amorison (pianiste). Elles se sont rencontrées lors de leurs études à l’Institut Royal Supérieur de Musique et de Pédagogie (IMEP) à Namur. Toutes trois passionnées par la musique de chambre, leur ensemble est né après plusieurs projets dans la classe de M. Hanxiang Gong. L’ensemble s’est produit pour la première fois en 2018 lors d’un concert de midi de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège (OPRL). Par la suite, elles ont pu se produire au Festival Musicorum qui se donne chaque été aux Musées Royaux des Beaux-Arts à Bruxelles, aux “Estivales” de l’Abbaye de Villers, à l’Entrela’ - Centre Culturel d’Evere et aux Caves du Château de Beloeil. Outre sa formation, l’originalité de l’Ensemble Bleu Miroir réside dans le fait que lors d’un même concert, Amélie Debecq passe de la flûte traversière au violoncelle. Souhaitant créer un lien privilégié avec le public, Caroline passe également de la voix chantée à la voix parlée pour guider l’écoute et permettre à chacun de s’immerger pleinement dans l’univers musical de l’ensemble. Quand les trois musiciennes ne jouent pas ensemble, elles se consacrent à leur carrière et à leurs élèves. Caroline est assistante chef de chœur pour Singing Molenbeek. Depuis 2017, elle fait partie du Chœur de Chambre de Namur avec lequel elle se produit régulièrement à travers l’Europe. En 2020, elle fait ses débuts à l’Opéra Royal de Wallonie (ORW) dans le rôle de Thibault (Don Carlos). Depuis, elle est régulièrement invitée dans cette maison pour interpréter d’autres rôles dont Flora Bervoix (La Traviata) et Giovanna (Rigoletto). Manon est actuellement accompagnatrice des chœurs au Théâtre d'Aachen, sous la direction de Jori Klomp. Amélie participe à de nombreux concerts en tant que flûtiste avec l’ORW, l’OPRL, le Belgian National Orchestra et l’Orchestre Royal de chambre de Wallonie. Manon et Amélie enseignent en académies et en ASBL. Le répertoire de l’ensemble se constitue principalement de mélodies et d’airs d’opéra en langue française. L’ensemble se produit actuellement avec deux programmes distincts : “Rêveries” et “Opéra-tion légèreté”.



Caroline de Mahieu, mezzo-soprano belge, commence adolescente sa formation vocale à l’Académie de Grez-Doiceau. Après ses études universitaires (en langues et littérature), elle poursuit sa formation vocale professionnelle à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie (IMEP) à Namur avec Ana Camelia Stefanescu, Eunice Arias et Benoît Giaux. Elle a également l’occasion de travailler une année avec les mezzos Marianne Rørholm et Kirsten Buhl Møller lors de son Erasmus à la Royal Danish Academy of Music à Copenhague. À l’IMEP, elle étudie aussi la musique de chambre avec Elise Gäbele et Hanxiang Gong ainsi que l’art lyrique avec Françoise Viatour, Patrick Leterme, Daniel Thonnard et Ayrton Desimpelaere. Entre 2018 et 2021, elle poursuit sa formation dans l’European Vocal Department (EVD) de l’IMEP. Pendant ses études, elle fait partie de la MMAcademy, un programme pour les jeunes chanteurs au Théâtre de La Monnaie à Bruxelles où elle fait ses premières expériences scéniques. Caroline se distingue dans plusieurs concours en Belgique : en 2019 au Concours International de Musique « Triomphe de l’Art » (1er prix), en 2016 au Concours International Bell’Arte (2e prix) ainsi qu’au Concours des Nouveaux Talents de l'Art Lyrique à Ans (3e prix). Pendant ses études, elle interprète différents rôles d’opéra dont : Venere (Il Ballo delle Ingrate), Zita la Vecchia (Gianni Schicchi), la Zia Principessa (Suor Angelica), la Voix de la Mère (Les Contes d’Hoffmann), Mère Marie de l’Incarnation (Les Dialogues des Carmélites) et the Abandoned Woman (The Garden Wall). Néanmoins, sa voix polyvalente l’amène à chanter aussi bien l’opéra que l’oratorio, la mélodie ainsi que le Lied. Depuis 2017, elle fait partie du Chœur de Chambre de Namur avec lequel elle se produit régulièrement. Elle se produit en 2018 avec l’ensemble l’Heure de Musique dans les Lieder eines fahrenden Gesellen de Mahler. En 2019, elle fait ses débuts à l’Opéra d’Andorre (Andorra Lírica) dans les rôles de la Mère et le Marchand de Sable (Hänsel und Gretel). Elle interprète aussi le rôle-titre de Dido and Aeneas de Purcell dans une version concert à Bruxelles avec la Camerata Vocale, ainsi que l’alto solo dans la Messe en Si de Bach et le Requiem de Mozart. Grâce au Cavema, elle interprète en 2020 le rôle-titre de l’opéra d’Haendel Admeto au Festival Mars en Baroque à Marseille et en 2021, le rôle de Junon dans La Constessa de’Numi de Caldara. 2020 sera marquée par ses débuts à l’Opéra Royal de Wallonie (ORW) dans le rôle de Thibault (Don Carlos). Depuis, elle est régulièrement invitée dans cette maison pour interpréter d’autres rôles dont  Flora Bervoix (La Traviata) et Giovanna (Rigoletto). www.carolinedemahieu.com


Amélie Debecq commence la flûte traversière et le violoncelle en académie de musique à l’âge de 10 ans et est lauréate du concours Belfius Classics pour les deux instruments. Elle poursuit ensuite sa formation dans les Conservatoires Royaux de Bruxelles et Liège, elle y obtient les Premiers Prix de solfège, musique de chambre et flûte traversière ainsi que le Diplôme Supérieur de flûte traversière dans la classe de Baudoin Giaux. Elle rentre ensuite au CNR de Lille et y obtient le Diplôme de Perfectionnement avec mention Très Bien dans la classe de Chrystel Delaval. Elle participe à diverses masterclasses et y reçoit les conseils de grands noms de la flûte traversière comme Maxence Larrieux, Stephane Réty, Jean Ferrandis… Son parcours professionnel se poursuit avec diverses prestations en Italie, France, Israël, Norvège, Canada… et de nombreuses collaborations en tant que flûtiste avec l’Opéra Royal de Wallonie, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, le Belgian National Orchestra et l’Orchestre Royal de chambre de Wallonie. Riche de cette belle expérience musicale, elle entre à l’IMEP dans la classe de violoncelle d’Eric Chardon et y obtient un Master Spécialisé en 2019. Elle enseigne également la flûte traversière, le violoncelle et la musique de chambre aux académies de Braine-le-Comte et Evere.


Manon Amorison commence le piano avec Françoise Lepape à l'académie de Péruwelz. Elle entre en 2013 à l'IMEP dans la classe de Jacqueline Lecarte et obtient son master didactique en 2018. Elle poursuit ensuite un master spécialisé en accompagnement vocal dans la classe de Mathias Lecomte, et est diplômée en 2021. Elle bénéficie également, durant ces deux cursus, de l'enseignement de Peter Petrov, Stéphanie Salmin et Pierre Thomas en piano, de Patrick Leterme en accompagnement, ainsi que de Hanxiang Gong et Sophie Hallynck en musique de chambre. Durant son second cursus, Manon a l'opportunité de faire partie de plusieurs projets en collaboration avec la classe de chant, notamment « L'heure exquise » autour de l'œuvre de Verlaine, et « Ein Deutsches Requiem » de Brahms, par le Chœur de chambre de l'IMEP, dans une version avec deux pianos et timbales, sous la direction de Benoît Giaux. Passionnée par la pédagogie depuis de nombreuses années, Manon enseigne en académie ainsi qu'à l'ASBL Musicanto. Elle prend régulièrement part à des stages musicaux, en tant que professeure de piano et accompagnatrice. Affectionnant particulièrement le travail de musique de chambre, Manon participe à divers concerts dans cette formation. Elle est actuellement accompagnatrice des chœurs au Théâtre d'Aachen, sous la direction de Jori Klomp.



Programme


CAMILLE SAINT-SAËNS
Une flûte invisible, poème de Victor Hugo

     MAURICE RAVEL
     La flûte enchantée, ext. de Schéhérazade, poème de Tristan Klingsor

PHILIPPE GAUBERT
Soir Païen, poème d’Albert Samain

     HENRI DUPARC
     L’invitation au voyage, poème de Charles Baudelaire *

GEORGES BIZET
Près des Remparts de Séville, air de Carmen *

     JULES MASSENET
     - Méditation, ext. de Thaïs
     - Sonnet, poème de Georges Pradel
     - Amours bénis, poème d’André Alexandre *
     - Elégie, texte de Louis Gallet
     - Enchantement, poème de Jules Ruelle *

GUILLAUME LEKEU, texte et musique
Sur une tombe *

     HECTOR BERLIOZ
     La Captive, poème de Victor Hugo

REYNALDO HAHN
L'heure exquise, de R. Hahn, poème de Paul Verlaine *

     CÉSAR FRANCK
     Le Sylphe, poème d’Alexandre Dumas

GABRIEL FAURÉ
Après un rêve, poème de Romain Bussine basé sur un poème toscan *

     KURT WEILL
     Youkali (Tango Habanera), texte de Roger Fernay *


* Arrangements réalisés par l'Ensemble Bleu Miroir

« Rêveries »

     
Ensemble Bleu Miroir
         Caroline de Mahieu, mezzo-soprano
         Amélie Debecq, flûte et violoncelle
         Manon Amorison, piano


Dimanche 23 avril 2023 à 11h - Maison de la Poésie

​​info@cavatineasbl.org / 0487 36 84 51

9€ prévente / 12€ sur place / 1,25€ art.27 / gratuit moins de 26 ans  ***  Verre de l’amitié offert après le concert